Démarche

Notre première idée était de s’intéresser à un sujet concernant à la fois les gaz et les agents lacrymogènes. Pour cela, nous nous sommes demandés ce qu’était vraiment une substance lacrymogène et quel était son impact sur l’être humain. Nous avons tout d’abord décidé d’orienter notre étude vers la problématique suivante :

« Comment est-ce que le système lacrymal réagit-il au gaz lacrymogène ? »

Ainsi nous nous sommes d’abord intéressés à l’agent lacrymogène en lui même, puis à la composition des gaz lacrymogènes. Ensuite, nous avons découvert que les gaz lacrymogènes était en majorité contenu dans des bombes, ce qui nous a permis d’orienter nos recherches concernant ses différentes formes. Nous nous sommes demandés si lors de la coupe d’un oignon les molécules irritantes libérées étaient communes au gaz lacrymogène. Nous avons donc analysé les molécules présentes dans le gaz lacrymogène et dans l’oignon. Nous avons pensé à réaliser une chromatographie sur couche mince pour observer les similitudes des molécules de l’oignon et du gaz. Malheureusement, nous n’avons pas pu réaliser cette expérience car il nous manquait l’éluant et nous ne savions pas comment extraire la molécule de l’oignon. Malgré le fait que nous étions dans l’incapacité de faire une expérience, nous avons pu apprendre qu’il existait deux sortes d’agents lacrymogènes : les agents naturels et ceux synthétiques. Pour finir, nous nous sommes intéressés à l’effet et l’impact de ces gaz sur le corps humain, donc à la formation des larmes et à l’action de ces molécules sur le système lacrymal.

 

12345...7

Liangguizi |
Xutianyang |
Yaomingyi621gmailcom |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TPE 2018
| Terre & Eau
| Biomimétisme TPE